Restez informé

Publié 07 mai, 2018 communiqué de presse


Hausse des prix des comptes à vue avec carte de crédit

Les comptes à vue électroniques de plus en plus populaires

279373 233 17 banner newsroom callcenter%202 efd683 large 1525356593

Alors que la moyenne pondérée du prix d'un compte à vue avait diminué en 2016, elle a augmenté l'année dernière de 3,9 %. Ce chiffre est également supérieur à l'inflation totale (2,2 %) de 2017. C'est ce qui ressort du  rapport du premier trimestre 2018 de l'Observatoire des prix. Le prix a surtout augmenté pour les comptes à vue avec carte de crédit. Cette hausse est principalement la conséquence d'une hausse de tarifs appliquée par deux banques.

Les comptes à vue sans carte de crédit sont nettement moins chers que les comptes à vue avec carte de crédit. Les comptes à vue électroniques sont même plus de la moitié moins chers lorsque le consommateur ne prend pas de carte de crédit.

Peter Van Herreweghe, directeur de l'Observatoire des prix
279400 tableau ab35bc large 1525423455

De plus en plus de consommateurs optent également pour des comptes à vue électroniques : deux tiers des utilisateurs ont un profil électronique. Le compte à vue électronique sans carte de crédit est le plus populaire (41,5 %).

Pour la première fois depuis 3 ans, les prix de l'énergie ont moins augmenté en Belgique que dans les pays voisins

L'Observatoire des prix a également analysé l'évolution des prix au premier trimestre 2018. L'inflation totale a diminué pour atteindre 1,6 % (par rapport à 2 % au quatrième trimestre 2017). Cette diminution s'explique par de plus faibles hausses en glissement annuel pour l'énergie et les services.

  • L'inflation des produits énergétiques a fortement ralenti (1,7 % au premier trimestre 2018 contre 6,8 % au quatrième trimestre 2017), notamment en raison d'une plus faible augmentation du prix moyen du pétrole et de la diminution de la taxe sur l'énergie en Flandre.
  • L'inflation des services s'est établie à 1,5  % au premier trimestre 2018, contre 1,9 % au trimestre précédent. Cette plus faible inflation est surtout la conséquence de la suppression de la redevance radio et télévision en Wallonie et de la diminution de l'inflation dans l’horeca, pour les voyages à forfait et pour les services de télécommunication.

Pour la première fois depuis le deuxième trimestre de 2015, les prix de l'énergie ont augmenté plus fortement dans les pays voisins (Allemagne, France et Pays-Bas) qu'en Belgique : 2,4 % contre 1,7 % dans notre pays, principalement en raison de l'évolution du prix de l'électricité. L'inflation totale est toutefois restée légèrement inférieure chez nos voisins, 1,4 % contre 1,6 % en Belgique.

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles