Restez informé

Publié 30 octobre, 2018 communiqué de presse


Hausse de l’inflation, principalement en raison de la forte progression des prix du pétrole

Au troisième trimestre 2018, l'inflation totale en Belgique a augmenté pour s’établir à 2,7 % en moyenne (contre 2,2 % au deuxième trimestre 2018). Cette hausse est principalement due à l’augmentation de l'inflation des produits énergétiques et, dans une bien moindre mesure, des produits alimentaires non transformés. C’est ce qui ressort du troisième rapport trimestriel 2018 de l’Observatoire des prix.

294343 286 18 banner newsroom 5338b5 large 1540804854

L'inflation des produits énergétiques a fortement augmenté au troisième trimestre 2018 et s'élevait en moyenne à 13,3 % (contre 7,6 % au second trimestre 2018).  

Ce sont surtout les carburants et le mazout de chauffage qui ont connu une hausse des prix. Cette hausse a atteint, en glissement annuel, respectivement 16,8 % et 31,1 % en moyenne (contre respectivement 11,2 % et 22,8 % au trimestre précédent), en raison d’une forte hausse du cours moyen du pétrole sur un an (+45,6 %, en euro, contre +35,0 % au second trimestre 2018).

Peter Van Herreweghe, directeur de l'Observatoire des prix

Les prix à la consommation de l’électricité ont progressé sur une base annuelle de 2,9 % en moyenne au troisième trimestre 2018 (contre une diminution des prix à un an d’écart de 1,1 % au trimestre précédent), principalement en raison de la hausse du coût de la composante énergétique pure (+24,8 % sur un an).

Le prix à la consommation du gaz naturel a par ailleurs augmenté de 12,8 % sur un an (contre +5,0 % au trimestre précédent) en raison principalement d'une plus forte augmentation du coût de la composante énergétique en glissement annuel (+22,6 %, contre +7,0 % au trimestre précédent).

L'inflation des produits alimentaires non transformés a progressé au troisième trimestre 2018 (2,1 % contre 1,7 % au second trimestre 2018). Cette hausse s'explique par l'augmentation de l'inflation des légumes (-2,3 % au deuxième trimestre 2018 à +2,8 % au troisième trimestre 2018, notamment en raison d'une récolte de pommes de terre qui a été médiocre, tant en quantité qu’en qualité, en raison de la sécheresse de cet été).

L’inflation totale des principaux pays voisins (Allemagne, France et Pays-Bas) s’est également accélérée au troisième trimestre 2018 pour atteindre 2,2 %, mais reste inférieure à celle de la Belgique.

Forte hausse des prix des produits laitiers depuis plus d’un an

Les prix des produits laitiers ont fortement augmenté ces 16 derniers mois et représentent près d’un tiers de l’inflation des produits alimentaires transformés, hors tabac, lors du troisième trimestre 2018.

La forte augmentation des prix des produits laitiers est le résultat d’une évolution prononcée des prix de tous les produits laitiers sous-jacents (comme le lait entier et demi-écrémé, les boissons chocolatées, les yaourts, les fromages et les autres produits comme la crème – donc pas le beurre). Ce sont particulièrement les prix du lait écrémé et demi-écrémé qui ont fortement augmenté.

Peter Van Herreweghe, directeur de l'Observatoire des prix

L’inflation observée depuis un an et demi des prix à la consommation des produits laitiers sur le marché belge a coïncidé avec la hausse des cotations européennes des produits dérivés comme la poudre de lait entier et le beurre. Une demande soutenue sur le marché international peut expliquer que ces cotations soient actuellement à un niveau relativement élevé, bien qu’elles aient connu une période de baisse entre août 2017 et février 2018, sans toutefois avoir un impact à la baisse sur l’inflation des produits laitiers.

Comme de précédentes études l'ont montré, les prix à la consommation suivent la hausse du prix des cotations européennes des produits dérivés, mais la relation est beaucoup moins nette lorsque ces derniers prix évoluent à la baisse.

L’évolution de l’inflation des produits laitiers en Belgique est similaire à celle des pays voisins (excepté bien sûr au cours de la période durant laquelle le deuxième accord laitier a été appliqué). Depuis 2016, les prix des produits laitiers sont orientés à la hausse en Allemagne et aux Pays-Bas. L'évolution récente des prix en Belgique constitue donc un mouvement de rattrapage.

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles