Restez informé

Publié 13 mai, 2019 communiqué de presse


Ralentissement de l’inflation totale au premier trimestre 2019

L’Observatoire des prix publie son premier rapport trimestriel 2019. Il révèle que l’inflation totale en Belgique s’est établie à 2,0 % au premier trimestre 2019, en diminution par rapport au quatrième trimestre 2018. Chez nos voisins, l’inflation totale a également diminué et reste inférieure à l’inflation totale belge.

Au premier trimestre 2019, l’inflation totale en Belgique, mesurée sur la base de l’indice des prix à la consommation harmonisé, s’est établie à 2,0 %, contre 2,8 % au trimestre précédent. Nos principaux voisins (Allemagne, France et Pays-Bas) ont également connu une baisse de leur taux d’inflation à 1,6 %.

Le ralentissement de l’inflation totale en Belgique est essentiellement dû à la baisse du rythme de progression des prix des produits énergétiques et des produits alimentaires. Toutefois, les produits énergétiques et, dans une moindre mesure, les services et les produits non alimentaires ont maintenu l'inflation belge légèrement supérieure à celle de nos voisins. L’écart, par rapport à nos voisins, résulte d’une inflation supérieure en Belgique pour les produits énergétiques, les biens industriels non énergétiques et les services.

Peter Van Herreweghe, directeur de l'Observatoire des prix
311982 104 19 infographie fr c1fda1 original 1557495386

Electricité plus chère mais ralentissement global de l’inflation des produits énergétiques

L’inflation des produits énergétiques a ralenti au premier trimestre 2019, pour s’établir à 6,3 %, contre 13,0 % au quatrième trimestre 2018.

Les carburants et le mazout de chauffage ont augmenté en glissement annuel de respectivement 4,5 % et 6,7 % en moyenne, essentiellement en raison d’une légère progression du cours moyen du pétrole sur un an.

Le prix à la consommation de l’électricité a lui progressé sur une base annuelle de 8,6 % en moyenne au premier trimestre 2019, soit le même niveau qu’au trimestre précédent. Cette inflation est due principalement à la hausse du coût de la composante énergétique pure. La hausse du prix de l'électricité sur les marchés de gros, observable depuis plus d’un an, s’explique principalement par l’évolution à la hausse des prix des matières premières énergétiques, par l’augmentation significative du prix des certificats de CO2 et par l’indisponibilité de certaines centrales nucléaires en Belgique.

Le prix à la consommation du gaz naturel a quant à lui augmenté de 6,3 % sur un an (contre +16,8 % au trimestre précédent principalement en raison d’une augmentation plus modérée du coût de la composante énergétique).

Forte baisse de l’inflation des produits laitiers et des fruits

En comparaison avec le premier trimestre 2018, les prix à la consommation des produits alimentaires ont progressé de 1,6 % en glissement annuel, soit un ralentissement du rythme de progression des prix par rapport au trimestre précédent (2,6 % au quatrième trimestre 2018).

Ce ralentissement est principalement dû à la forte diminution du taux d’inflation des produits laitiers (pour lesquels l’inflation a diminué, de 2,5 % au quatrième trimestre 2018 à 0,4 % au premier trimestre 2019, en raison de l'inflation limitée du lait et de la baisse du prix des œufs en magasin) et des fruits (avec une baisse de prix en magasin de 1,9 % en glissement annuel). Les fruits constituent le poste le plus important ayant connu une diminution de prix. Les prix payés aux fruiticulteurs de pommes et de poires se situent à des niveaux très bas.

 

Avec une contribution de 0,8 point de pourcentage, le tabac a par ailleurs contribué pour moitié à l'inflation des produits alimentaires au premier trimestre 2019 (notamment en raison du relèvement des accises au 1er janvier 2019). Ce sont ensuite les légumes qui ont le plus contribué  à l’inflation des produits alimentaires en Belgique. Parmi les produits de ce poste, les pommes de terre ont connu l’inflation la plus importante (+10,4 % à un an d’écart), en raison de la chute de la production due à la sécheresse de l’été 2018, combinée à une demande industrielle importante.

 

 

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles