Restez informé

Publié 11 septembre, 2019 communiqué de presse


Fausses annonces sur les réseaux sociaux ! Ne vous faites pas avoir

Vous parcourez tranquillement votre fil d’actualité Facebook quand apparait tout d’un coup un article sponsorisé expliquant en détail qu’une célébrité a réalisé un investissement très intéressant et a pu gagner une très grosse somme d’argent. Attention, il s'agit probablement d’une fausse annonce.

329838 187 19 banner bogaerts mathieu 79cc39 large 1568212461

Qu’est-ce qu’un fausse annonce ?

Cette année, l’Inspection économique a déjà reçu 147 signalements concernant des fausses annonces. Il s’agit d'arnaques sur les médias sociaux, principalement sur Facebook. Vous recevez des messages sponsorisés qui vantent, le plus souvent, des cryptomonnaies (comme les bitcoins) pour gagner facilement et rapidement beaucoup d'argent. Cela semble de l’argent facile mais cette combine sert uniquement à vous soutirer de l’argent. Pour gagner votre confiance et attester des bons résultats, les identités de Félicien Bogaerts, Laurent Mathieu, François de Brigode et Stromae, par exemple, sont utilisées. Outre les investissements dans les bitcoins, les noms de nombreuses célébrités, comme Sandrine Corman, Maria Del Rio, Sara de Paduwa et Angèle sont aussi utilisés pour vendre des produits de beauté ou des gélules minceur.

En cliquant sur ces messages, vous êtes redirigé vers un texte détaillé sur un autre site internet. Ces articles à sensation expliquent comment la célébrité a réalisé un bon investissement ou a développé ses propres produits de beauté. Une prétendue réaction de la célébrité vient même renforcer le texte, mais en le lisant, vous repérez très rapidement des fautes d’orthographe. Pourtant, ce type de message peut tromper de nombreuses personnes. Or, tout l’argent investi est perdu. Si vous achetez des produits, le plus souvent, ceux-ci ne vous parviennent pas, n'ont pas la qualité promise ou cachent un abonnement.

Attention, les arnaqueurs adaptent constamment leurs méthodes. Dernièrement, nous avons vu apparaître de fausses publicités dans lesquelles les produits ne sont plus annoncés par des célébrités mais via des projets de recherche couronnés de résultats stupéfiants.

Quelques conseils

  • Ne vous laisser pas séduire par des annonces alléchantes, mais lisez plutôt les petits caractères. Parcourez toujours attentivement les conditions générales et les éventuels contrats.
  • N’acceptez jamais d’offres gratuites liées au versement préalable de certains frais.
  • Identifiez votre interlocuteur : contrôlez systématiquement l’identité de l’annonceur et analysez de manière critique les informations disponibles sur internet. Vous n’avez trouvé aucune information claire et fiable ? Laissez tomber cette offre.
  • Ne communiquez jamais vos données personnelles : les arnaqueurs demandent souvent une copie de votre carte d'identité, une photo, une preuve de votre domicile ou un numéro de carte bancaire ou de carte de crédit. Ils prétendent parfois même qu’il s’agit d’une obligation légale. N’accédez en aucun cas à ces demandes et ne vous laissez pas intimider.
  • Renseignez-vous correctement sur le produit proposé, ses frais, ses risques et ses rendements. Vous ne comprenez pas bien en quoi consiste exactement l’offre et quels sont les modalités et délais applicables à la revente du produit ? Alors, n’investissez pas.
  • Last but not least : méfiez-vous des (promesses de) gains excessifs. Si un rendement vous parait trop beau pour être vrai, c’est souvent qu’il ne l’est pas. Aucun bénéfice n’est jamais garanti.

Confronté à une fausse annonce ?

  • Signalez-la auprès du Point de contact du SPF Economie. À la fin de votre signalement, vous recevrez immédiatement un avis et des informations sur les démarches à entreprendre ainsi que les coordonnées des personnes pouvant vous aider.
  • Signalez également la fausse annonce à Facebook. Pour ce faire, cliquez sur les trois petits points en haut à droite de l’annonce.
  • Tombé dans le panneau ? N’attendez plus et portez immédiatement plainte auprès du bureau de la police locale.

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles