Restez informé

Publié 16 septembre, 2019 communiqué de presse


Conseils pour bien préparer votre entreprise au Brexit

Le Conseil européen a approuvé le 28 octobre 2019, à la demande du Royaume-Uni, un report de la date du Brexit au 31 janvier 2020 au plus tard. Si l'accord est ratifié par les deux parties avant cette date, il entrera en vigueur le premier jour du mois suivant. Quoi qu'il en soit, même malgré ce report, le Brexit approche et constitue une source d'incertitude pour les entreprises belges. Vous pouvez cependant déjà entreprendre différentes démarches afin de préparer au mieux votre entreprise à cette échéance.

330401 199 19 banner bus brexit b59b8b large 1568618512

Deal / no-deal

Si l’UE et le Royaume-Uni trouvent un accord, une période de transition sera instaurée jusqu’au 31 décembre 2020. Lors de cette phase, la situation restera inchangée. Le risque d’un Brexit dur (no-deal) reste toutefois réel, même après la décision du Conseil européen d'accorder un nouveau report du Brexit. Le Parlement britannique doit en effet encore approuver le nouveau texte négocié. Si aucun accord n’est approuvé par les Parlements britannique et européen d’ici au 31 janvier 2020, et qu'aucun report n’est convenu, tous les échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et l’UE seront régis par les règles de l’Organisation mondiale du Commerce. Il en découlera des droits d’exportation plus élevés pour certains produits ainsi que des procédures douanières et obligations très poussées en matière de certificat et de contrôle.

Vous êtes entrepreneur et vous traitez avec le Royaume-Uni ou vous envisagez cette option ? Préparez alors votre entreprise au Brexit. Même si vous ne vous y attendez pas, le Brexit pourrait avoir des conséquences pour votre entreprise. Vous avez donc tout intérêt à examiner ce qu’impliquera le Brexit pour vous.

Conseils pour se préparer efficacement

Explorez sans plus attendre les répercussions potentielles. Quelle que soit l’issue des négociations, les changements seront nombreux et inévitables. Que signifie par exemple pour votre entreprise le retour des douanes aux frontières ? Vos contrats tiennent-ils compte des éventuelles conséquences du Brexit ? Qui assumera les coûts supplémentaires ? Disposez-vous de marchés ou de fournisseurs alternatifs ? Dans quelle mesure dépendez-vous de l’approvisionnement en flux tendu ?

1.      Faites le Brexit Impact Scan

Le Brexit Impact Scan vous permet d’identifier les conséquences potentielles pour votre entreprise afin de l’y préparer dès à présent. Sur la base de différentes questions, le scan détermine l’impact général du Brexit sur votre entreprise. Les questions portent sur l’importation et l’exportation, les services, le transport et la sous-traitance, l’utilisation de services digitaux, la propriété intellectuelle, l’établissement, la concurrence et le marché.

2.      Réglez les questions douanières aujourd’hui plutôt que demain

Quel que soit le scénario du Brexit, vous serez confronté à de nouvelles procédures douanières. Peut-être dès le 31 janvier 2020 - voire même plus tôt si l'accord est ratifié plus rapidement - ; autrement à partir du 1er janvier 2021. Vérifiez donc dès à présent les répercussions du Brexit sur vos importations et exportations et déterminez ce que vous devez exactement régler.

3.      Envisagez le pire des scénarios Brexit

Le mot d’ordre reste :”hope for the best, prepare for the worst”. Les droits d’exportation sont déjà connus en cas de Brexit sans accord. Ils ont en effet été communiqués par le Royaume-Uni et figurent dans la base de données sur l'accès au marché de la Commission européenne. Vous pouvez donc déjà chiffrer très précisément les répercussions du scénario Brexit le plus sombre sur les finances de votre entreprise.  Vous vous préparez ainsi au pire et serez soulagé si le scénario se révèle moins grave.

4.      Vérifiez l’effet du Brexit sur votre chaîne logistique

L’une des mesures les plus importantes est d'examiner l'incidence de l’intervention de la douane et de tous les types d’organismes d’inspection sur vos produits et livraisons à destination ou en provenance du Royaume-Uni. Quel est par exemple l’impact d’un temps d’attente supplémentaire sur votre logistique ? Vos produits parviendront-ils à temps dans les supermarchés britanniques ou dans vos propres rayons ? Devriez-vous commencer à constituer des stocks au Royaume-Uni ? En un mot, examinez votre chaîne logistique, les quantités de produits que vous transportez vers ou depuis le Royaume-Uni et l'incidence de l'intervention de la douane et autres sur vos produits.

5.     Examinez en détail votre politique du personnel et vos contrats

Les employeurs belges ne seront probablement plus en mesure de travailler sans restrictions avec leur propre personnel belge au Royaume-Uni. Ils auront à nouveau besoin d'un visa et d'un permis de travail. D'autres exigences peuvent également être posées, relatives notamment au niveau de formation des migrants ou au niveau du salaire. Bref, le Brexit peut avoir des conséquences majeures sur votre personnel et votre politique du personnel. Assurez-vous de savoir combien de travailleurs (et quels travailleurs) sont occupés au Royaume-Uni et si vous devez organiser les choses autrement.

6.      Des règles différentes seront d'application : préparez-vous-y !

Nous remarquons déjà, dans certains domaines, que le Royaume-Uni commence à poser des exigences différentes que le reste de l'UE. Il faut s'attendre à ce que cette tendance s'amplifie après le Brexit. Le Royaume-Uni pourrait, par exemple, poser des exigences plus sévères sur de nombreux produits. Réfléchissez à ce que le Royaume-Uni pourrait faire de manière différente dans votre secteur et aux conséquences pour vos produits ou services sur le marché britannique.

On peut par exemple s'attendre à ce que l’influence du Brexit sur les normes et les réglementations relatives à l’emballage soit dans un premier temps limitée. Mais à mesure que le temps passera, les développements européens et britanniques dans ces domaines pourraient bien commencer à diverger.

7.      Dans quelle mesure êtes-vous sensible aux risques de change ?

La valeur de la livre sterling peut augmenter ou diminuer le jour du Brexit ou en raison de toutes les turbulences occasionnées par le Brexit. Quelle incidence cela aura-t-il sur votre modèle économique ? Soyez conscient des risques et discutez avec votre banque des possibilités de les éviter.

Vous pouvez heureusement y faire face de différentes manières. Négociez, par exemple, des contrats libellés en euros avec vos clients britanniques ou essayez de prévoir une clause relative au taux de change, de manière à procéder à des modifications de prix.

 

Pour en savoir plus sur le Brexit et sur son impact, consultez notre site internet.

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles