Restez informé


Masque buccal : comment bien le choisir ?

Les masques buccaux font désormais partie intégrante de notre quotidien. Nous sommes contraints de les porter dans de nombreuses circonstances. Plusieurs types de masques buccaux circulent actuellement, mais tous ne protègent pas efficacement contre le coronavirus. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des masques buccaux adaptés ou non et les détails auxquels faire attention lorsque vous les achetez ou les portez. 

369074 coronavirus 4914028 1920 8d3340 large 1603890414

Masques chirurgicaux, masques FFP2/FFP3 ou masques de confort ?

Les masques chirurgicaux sont essentiellement utilisés par le personnel soignant pour se protéger et protéger le patient contre d’éventuelles contaminations.

Les masques FFP2 / FFP3 protègent encore plus efficacement le porteur du masque contre le coronavirus. Ces deux types de masques sont aujourd’hui principalement utilisés dans le secteur médical.

Les masques buccaux de confort sont surtout portés par le grand public, mais aussi par exemple, par des professionnels du secteur médical. Ils sont destinés aux personnes qui ne présentent aucun symptôme de contamination et qui se rendent dans l’espace public. Celui qui porte un masque de confort, protège uniquement les autres contre une éventuelle contamination. Dès lors, il est important que chacun achète un masque efficace et le porte correctement en complément des 6 règles d'or contre le coronavirus. Ainsi, tout le monde contribue au principe « Je te protège, tu me protèges ».

A good face mask a day, keeps the doctor away

Aujourd’hui, les différents types de masques buccaux sont légion et il est difficile de savoir lesquels sont réellement efficaces. Pour cette raison, vous trouverez ci-dessous un aperçu des différents types de protections connues.

Les masques buccaux les plus répandus en rue sont les masques rectangulaires à plis. Il s’agit de masques jetables, disponibles en différents coloris (souvent bleu) et vendus en pharmacie ou en grande surface.

Les masques buccaux en tissu, avec ou sans motif, sont également largement répandus. Il existe trois catégories.

Un premier grand groupe sont les masques dit « community ». Ils sont produits en série par votre club de foot préféré, votre commune, une chaîne de magasin, etc. et doivent répondre à plusieurs critères. Il existe, en outre, de nombreuses versions « maison ». Ces masques sont sûrs pour autant qu’ils soient fabriqués selon les recommandations du SPF Santé publique.

Ensuite, vous avez le groupe de masques en tissu offerts par le gouvernement fédéral à chaque citoyen belge et distribués par les pharmacies.

Le dernier groupe, mais non des moindres : une écharpe ou un foulard. Ils sont autorisés si vous n'avez pas de masque buccal à disposition et pour autant que votre bouche et votre nez soient couverts par au moins deux couches de tissu.

Attention : l’écran facial (faceshield) recouvrant totalement votre visage est uniquement autorisé si vous ne pouvez pas porter de masque buccal pour raisons médicales. Consultez pour ce faire votre médecin traitant. L’écran facial ne retient en effet pas complètement les gouttelettes d’eau et ne suffit donc certainement pas si vous n’avez pas de raison médicale valable pour l'utiliser comme seul moyen de protection. Vous pouvez bien évidemment porter un écran facial en complément d’un autre type de masque buccal approprié.

369052 masques newsroom e290ea large 1603882430

De nombreuses personnes utilisent malheureusement des masques buccaux développés pour d'autres utilisations, lesquels sont insuffisants car ils ne vous protègent pas et ne protègent pas les autres.

Ainsi, de plus en plus de masques avec un ou deux évents (aérations) sur le côté ont fait leur apparition. Ils protègent uniquement le porteur et laissent passer l’air expiré et donc également les éventuelles particules virales du porteur. Les personnes se trouvant autour du porteur de ce type de masque ne sont absolument pas protégées. Ces masques buccaux ne peuvent donc pas être tolérés dans notre lutte contre le coronavirus. Les évents destinés à équiper les masques buccaux sont vendus séparément, mais le résultat reste le même : la protection offerte est insuffisante.

Les masques buccaux en plastique connaissent un succès grandissant, mais ils ne protègent pas suffisamment s’ils sont ouverts sur les côtés. Les versions en tissu avec une partie en plastique devant la bouche et qui couvrent correctement le nez et la bouche sont, en revanche, adaptées.

Ensuite, vous avez aussi les écrans buccaux en plastique. Ces masques reposent sur le nez ou le menton et sont complètement ouverts sur les côtés. Encore une fois, ils ne vous protègent pas et ne protègent pas les autres.

369050 masques newsroom2 161fac large 1603882409

Quelques conseils lors de l’achat

  • Choisissez une taille adaptée. Il existe plusieurs tailles disponibles (enfants, hommes, femmes) et plusieurs manières de les fixer (derrière les oreilles ou derrière la tête). Un masque buccal de bonne taille épouse correctement la forme de votre visage. Si votre masque descend lorsque vous bougez ou parlez, c’est que la taille n’est pas adaptée.
  • Si vous projetez d’acheter un masque buccal, contrôlez d’abord si l’adresse et l’identité du fabricant et une quelconque référence sont mentionnées sur le masque ou sur l’emballage.
  • Vérifiez ensuite si le masque est muni d’un mode d’emploi et consultez-le avant de porter votre masque. Ainsi, vous savez directement comment le porter, si vous devez le laver avant la première utilisation, pour quelles catégories d’âge il est prévu, etc.
  • N’achetez pas le masque si celui-ci ne répond pas aux conditions susmentionnées.

Bien porté, bien protégé

  • Le masque doit recouvrir le menton, la bouche et le nez. Un masque buccal que vous portez sous le nez ne vous protège pas et ne protège pas les autres.
  • Conservez votre masque buccal dans un sac en tissu, et non dans votre sac à main ou dans la poche de votre manteau.
  • Ne laissez jamais un enfant de moins de 3 ans porter un masque. Il pourrait s’étouffer.
  • Il est tout à fait normal que vous ayez l’impression de manquer d’air avec un masque. Cela démontre que le masque fonctionne. Ne faites donc surtout pas de gros efforts lorsque vous portez votre masque.
  • Entretenez correctement votre masque buccal. Suivez les instructions de lavage fournies lors de l’achat ou ne l’utilisez pas plus longtemps que la durée d’utilisation mentionnée.
369051 masques newsroom3 7eba72 original 1603882421

Consultez notre site internet pour plus d'informations.

Si vous souhaitez utiliser nos illustrations, vous les trouverez ci-dessous.

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles