Restez informé

Publié 15 juin, 2017 communiqué de presse


Dois-je encore payer des frais d’itinérance à l’étranger pour les appels et le trafic de données ?

9 questions pour comprendre les règles en matière de roaming

270089 roaming d2fb53 large 1516285336

1. Qu’est-ce que le roaming (les frais d’itinérance) ?

Lorsque vous voyagez à l’étranger avec votre smartphone, vous utilisez le roaming. En itinérance, votre opérateur national et l’opérateur étranger collaborent et veillent à ce que vous restiez connecté pour pouvoir passer des appels, envoyer des SMS ou consulter l’internet mobile. Notez toutefois que les opérateurs facturent des frais d‘itinérance à leurs clients. Ce surcoût a maintenant disparu.

2. Devrais-je encore payer des frais d’itinérance pour appeler ou surfer depuis l’étranger ?

Non, les frais de roaming, à savoir les coûts supplémentaires d’appel, d’envoi de SMS ou de surf depuis l’étranger sont supprimés. Attention : cette mesure s’applique uniquement aux pays de l’Union européenne ainsi qu’à la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein. Au sein de l’Union européenne, vous pourrez, par exemple, appeler, envoyer des SMS ou encore consulter l’internet mobile depuis l’Italie ou la Suède sans le moindre frais supplémentaire.  Ce principe s’appelle « roam like at home ».

3. Puis-je appeler, envoyer des SMS et surfer à l’étranger de manière illimitée ?

Non. Les conditions de votre abonnement, comme un quota limité de données mobiles, sont aussi d’application à l’étranger.

L’Union européenne a également prévu certaines restrictions afin d’éviter les abus.

  • Si vous disposez d’un contrat avec un data illimité ou une grande quantité de données mobiles à un prix très avantageux, votre opérateur peut limiter votre consommation internet à l’étranger.
  • Si, durant quatre mois, votre trafic en itinérance (appels, SMS, data) est supérieur à votre trafic national, votre opérateur est en droit de vous interroger à ce sujet. Si cette situation perdure, l’opérateur pourra vous facturer un léger surcoût pour la consommation de données en itinérance.

4. Je pars toujours en vacances en Turquie. Mes frais de roaming sont-ils également supprimés ?

Non, la suppression des frais d’itinérance s’applique uniquement aux pays de l’Union européenne et la Turquie n’en fait pas partie. Les frais d’itinérance ont aussi disparu en Norvège, en Islande et au Liechtenstein parce que ces pays sont membres de l’Espace économique européen. Les opérateurs peuvent aussi conclure des accords similaires avec d’autres pays comme le Vatican, Monaco, Saint-Marin ou encore le Nord de Chypre. Notez que votre opérateur devra dans tous les cas vous en informer.

5. Puis-je maintenant contracter un abonnement plus avantageux dans un autre pays européen et l’utiliser en Belgique ?

Non, l’objectif de ces nouvelles règles n’est pas d’utiliser le roaming à temps plein en achetant une carte SIM à l’étranger. L’opérateur peut remettre en question le domicile de son client si son trafic de données en itinérance dépasse son trafic national sur une période de quatre mois. L’opérateur est alors en droit de lui facturer un surcoût.

6. Je me trouve en France et j’appelle un restaurant aux alentours pour réserver une table. La communication coût-elle moins cher qu’auparavant ?

Oui, étant donné que les frais d’itinérance sont supprimés. Tout appel passé depuis l’Union européenne - hors Belgique - vers un autre numéro européen, que ce soit sur un poste fixe ou mobile, est désormais facturé au tarif national.

7. Quelle est la date d’entrée en vigueur de ces nouvelles règles ?

Le 15 juin 2017 ! Cet été, vous pourrez donc bénéficier de ces tarifs avantageux si vous voyagez au sein de l’Union européenne.

8. Les opérateurs seront moins rémunérés. Ne vont-ils pas dès lors augmenter le prix de mon abonnement ?

C’est difficile à prévoir. Ces dernières années, l’Union européenne avait déjà limité les frais d’itinérance que pouvaient facturer les opérateurs. Aucune augmentation n’a cependant été constatée pour les contrats de téléphonie mobile. Reste à voir si cette tendance se poursuivra. Les pays de l’Union européenne devraient en tous cas se conformer à la nouvelle réglementation. De plus, les consommateurs peuvent toujours changer d’opérateur s’ils ne sont pas d’accord avec leur politique tarifaire.

9. La suppression des frais d’itinérance (au sein de l’Union européenne) s’applique-t-elle à tous les contrats de téléphonie mobile ?

Oui, les opérateurs sont en principe obligés d’appliquer le principe « roam like at home » à tous leurs contrats. Dans certains cas très particuliers, à savoir lorsque l’opérateur n’est pas en mesure de proposer le tarif « roam like at home » mais qu’il peut parallèlement garantir le tarif national, il pourra déroger à cette règle. Dans ce cas, l’opérateur peut être autorisé à appliquer des coûts de roaming supplémentaires pour couvrir ses frais et ainsi éviter une hausse de ses tarifs nationaux.

Hqdefault

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles