Restez informé


Fausse agence de recouvrement... vraie arnaque !

Une campagne de prévention vous donne quelques conseils pour éviter les pièges

Vous avez reçu une lettre, un SMS, un e-mail ou un appel d’une agence de recouvrement sans en connaître la raison ? Vous n’êtes pas le seul. Depuis plusieurs mois, l’Inspection économique du SPF Economie est submergée de signalements relatifs à de fausses agences de recouvrement. Depuis le début de la campagne « Évitez les pièges », le nombre de signalements a au moins triplé.

323790 156 19 banners%20news 1000x653 tablet fr 8a6d2e large 1562761013

Ces derniers temps, l’Inspection économique a reçu de très nombreux signalements de consommateurs contactés par e-mail ou par téléphone par de fausses agences de recouvrement. Elles vous contactent au nom d’une agence de recouvrement inexistante ou utilisent le nom et le logo de la Chambre nationale des Huissiers de Justice.

Vous êtes informé que vous devez vous acquitter de toute urgence d’une dette. Vous n’avez que quelques jours pour payer la prétendue dette et ces fausses agences vous menacent de saisir votre mobilier, votre habitation ou vos revenus.

Souvent, elles vous contactent aussi à différentes reprises par téléphone ou envoient des rappels par e-mail sur un très bref laps de temps.

Lorsque vous demandez de plus amples précisions sur cette dette, vous obtenez seulement une réponse vague.

J'ai reçu un e-mail indiquant que je devais encore payer un montant de 387,34 euros avec les références correspondantes sur un numéro de compte bancaire allemand. L'agence de recouvrement affirmait qu'elle avait déjà tenté de me contacter à plusieurs reprises. Elle soutenait qu'une saisie serait effectuée quelques jours plus tard à hauteur du prétendu montant dû alors que je ne savais pas à qui je devais cette somme. Je n'ai jamais reçu de rappel. 

Nathalie
Hqdefault

Évitez les pièges

En septembre, le SPF Economie a lancé la campagne « Évitez les pièges ». Celle-ci mettait en lumière trois formes d'arnaques : les fausses agences de recouvrement, les webshops frauduleux et les fausses personnes ou organisations. Les consommateurs reçoivent de l’information sur ces types d'arnaques et les encourage à porter plainte auprès du Point de contact du SPF Economie. Avec succès, car depuis le lancement de la campagne, le nombre de signalements a clairement augmenté. La plus forte hausse  concerne les fausses agences de recouvrement au sujet desquelles le nombre de signalements a au moins triplé (300 signalements en à peine un mois).

 

Une analyse de ces signalements a révélé que les arnaqueurs harcelaient les consommateurs par e-mail, SMS ou téléphone au nom des fausses agences de recouvrement « Procédures judiciaires » et « Chambre des Huissiers » afin qu'ils remboursent une dette fictive. Ils menaçaient également de saisir le mobilier. L’Inspection économique a immédiatement lancé une enquête et a déjà fermé plusieurs sites internet et numéros de compte bancaire.

 

Une fausse agence de recouvrement qui essaie de recouvrir une dette fictive peut être punie d’une peine de prison allant d'un mois à cinq ans et d'une amende de 26 à 2000 euros.

Que faire si vous êtes contacté ?

  • Vérifiez d’abord si vous connaissez l’entreprise ou si vous y avez une dette à régler et demandez des informations supplémentaires. Vous pouvez par exemple demander la facture originale. Si l’agence de recouvrement ne peut pas la donner, contestez la dette et demandez à ne plus être contacté.
  • Une agence de recouvrement doit toujours être enregistrée au SPF Economie avant de pouvoir exercer ses activités. Vérifiez si l’agence de recouvrement est enregistrée. Que faire si l’agence de recouvrement n’est pas inscrite au SPF Economie ? Ne payez surtout pas la facture, même si elle menace de vous imputer des frais administratifs élevés, de vous envoyer des huissiers ou de prendre d’autres mesures. Ne vous laissez pas intimider !
  • Ne communiquez jamais vos données personnelles, comme une copie de votre carte d'identité ou vos coordonnées bancaires. Vous l’avez fait ? Demandez une nouvelle carte d’identité à votre commune si vous en avez transmis une copie ou appelez Cardstop au 070 344 344 si vous avez donné vos coordonnées bancaires. Contactez également votre banque.
  • Sachez qu’une saisie n’est possible que par l’intermédiaire d’un huissier, et non directement par une agence de recouvrement. La saisie de biens ou de mobilier n’est possible qu’après notification d’une contrainte par un huissier à votre domicile. Ces documents ne sont jamais envoyés par e-mail.

Vous avez déjà payé ?

  • Informez-en votre banque le plus rapidement possible.
  • Signalez les fausses agences de recouvrement au Point de contact du SPF Economie. Choisissez « Lettre de mise en demeure d'une agence de recouvrement/avocat/huissier de justice ». À la fin de votre signalement, vous recevrez immédiatement un avis et des informations sur les démarches à entreprendre ainsi que les coordonnées des personnes pouvant vous aider.
  • Faites une déposition auprès de votre bureau de police locale.

 

Informations de contact

Contact(s) Presse
Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles