Restez informé


Vérifiez la fiabilité des labels

Les labels, vous ne pouvez plus y échapper. Il y en a sur les aliments, le textile, l’électronique, les jouets et même sur les produits de soin. Bref, sur presque tout ce que vous pouvez acheter. Mais ces labels sont-ils tous fiables ?

De plus en plus d’entreprises utilisent des labels pour attester que leurs produits répondent aux exigences en matière d'environnement, d'écologie et de développement durable. De cette manière, ils tentent de convaincre le consommateur d’acheter un produit ou un service. En tant que consommateur, vous êtes ainsi informé et vous pouvez prendre en connaissance de cause une décision d’achat tenant compte de l’environnement.

Du moins, c’est le cas si ces labels sont basés sur des informations validées et véridiques. Un produit qui est par exemple labelisé « fait main » et qui l’est vraiment peut être une valeur ajoutée pour le consommateur. Il s’agit alors d’une situation win-win.

Prolifération des labels

Pourtant, les labels peuvent aussi poser problème. C’est le cas lorsque la véracité du message du label ne peut pas être contrôlée. Il est ainsi possible que l’affirmation sur le label ne puisse pas être étayée, car les informations ne sont pas disponibles, voire n’existent tout simplement pas. Par ailleurs, il se peut aussi qu’une affirmation sur le label ne corresponde pas à la réalité.

Ces problèmes sont renforcés par le fait que tout le monde en principe peut créer un label, ce que de nombreuses entreprises font par conséquent. Exemples de tels labels : « Meilleur produit environnemental de l'année », « le plus durable de sa catégorie » ou « eco friendly ». Ce sont des affirmations autoproclamées ou des logos qui peuvent dans certains cas ressembler à des labels certifiés officiels ou indépendants. Ils donnent ainsi l’impression d’être une reconnaissance ou une recommandation de la part d’une institution particulière ou publique. Ce sont des « pseudo-labels ».

Hqdefault

En 2021, l’Inspection économique a reçu 66 signalements relatifs à de faux labels et 9 concernant le greenwashing. Il s'agit d’une pratique commerciale déloyale par laquelle les producteurs font croire que leur produit est plus vert qu’il ne l’est en réalité afin d’inciter les consommateurs à l'acheter. L’entreprise qui s’en rend coupable risque une amende jusqu’à 80.000 euros.

Cherchez un label fiable

La prolifération des labels prête souvent à confusion. À quel label pouvez-vous vous fier ?

Ce n’est pas facile. Il n’existe pas de critères clairement définis. Utilisez donc votre bon sens, soyez critique et ne faites pas confiance aveuglément à tous les labels que vous voyez.

Si vous avez un doute, vérifiez si le label est fiable :  

  1. Contrôlez la crédibilité du label : vérifiez si vous trouvez de plus amples informations sur le label et l’évaluation environnementale. Pouvez-vous retrouver le label sur un site officiel et les critères qui ont été utilisés pour évaluer l’impact environnemental des produits y sont-ils mentionnés clairement ?
  2. Soyez d'autant plus critique lorsque :
  • des mots ou des termes vagues ou ambigus sont utilisés et ne sont pas définis clairement dans le message, tels que « pure nature », « non polluant », « bon pour la planète », « écologique », « respectueux de la nature », « durable », « préserve l’environnement », etc.
  • des éléments sont utilisés comme des illustrations, des couleurs, des logos et des symboles qui pourrait donner une image plus positive qu’elle ne l’est en réalité.

Vous êtes confronté à des pseudo-labels ou vous avez un doute sur la fiabilité ? Signalez-le auprès du Point de contact du SPF Economie. L’Inspection économique analysera le signalement et pourra éventuellement sur cette base initier une enquête afin de mettre fin à d’éventuelles infractions.

La prolifération des labels peut induire les consommateurs en erreur. De nombreux consommateurs souhaitent, par exemple, contribuer à un monde plus durable, mais se font une fausse impression de l'impact environnemental des produits en raison de labels non fiables. Il est donc important que les allégations des producteurs soient contrôlées par le SPF Economie et que les consommateurs restent vigilants. Par ailleurs, le plan d'action fédéral pour l'économie circulaire prévoit plusieurs actions dans les mois et années à venir pour mieux informer les consommateurs sur la durabilité ou l'impact environnemental des produits. Il s'agit notamment d'un indice de réparabilité, d'une certification fiable pour le contenu recyclé et d'une obligation de fournir des informations sur les mises à jour logicielles des appareils. 

Pierre-Yves Dermagne, ministre de l'Economie

Les consommateurs font de plus en plus attention à l'origine des produits qu'ils achètent, et c'est une très bonne chose. Malheureusement, il y a des producteurs qui en profitent en utilisant des labels non fondés. Il vaut mieux être critique en tant que consommateur, lorsqu’on rencontre une affirmation douteuse. Si vous avez acheté un produit dont vous soupçonnez que le label ne correspond pas à la réalité, il est préférable de le signaler immédiatement. Cela peut se faire facilement via pointdecontact.belgique.be. Un scénario spécifique est prévu pour les signalements relatifs à l'écoblanchiment (ou greenwashing).

Eva De Bleeker, secrétaire d’Etat à la Protection des consommateurs

Informations de contact

Adresse

Rue du Progrès 50,
1210 Bruxelles